Hors-série « La BD rose de la psychanalyse »

Suite à sa première expérience de travail en cartel, Anaëlle, éducatrice spécialisée auprès d’enfants  et art-thérapeute a écrit et illustré un petit livre : « La BD rose de la psychanalyse ».

Découverte du travail en cartel.

 Dans cette interview, outre la présentation de la BD, Anaëlle parle de sa première année de travail en cartel et de ce que cela lui a apporté. 

Anaëlle est interviewée par Roxane M. qui m’a apporté son aide précieuse à la réalisation de nombreuses vidéos.

Vous pouvez retrouver Anaëlle sur ce blog dans une vidéo intitulée Adoucir l’effroi centrée sur ce que sa psychanalyse lui a apporté dans son travail d’éducatrice auprès d’enfants.

*Le cartel est un petit groupe de travail inventé par Jacques Lacan pour rendre vivante et accessible l’étude de la psychanalyse.  

La musique de cette vidéo est une création originale de Nicolas Suet, intitulée « Brume » (2017). 

Annie Stammler « De la psychanalyse à l’écriture de livres pour enfants »

Au fil des différents livres illustrés de sa main, Annie Stammler nous conte l’histoire de Poussiérot, petit corbeau maltraité, voleur, fugueur, et de Neigeuse, la merlette blanche, qui souffre d’être différente. Ils feront des rencontres – du Docteur Chouette… de merles chanteurs – qui leur permettront de trouver leur voie et leur voix.

Annie Stammler a travaillé comme psychiatre et psychanalyste aux hôpitaux de Paris où elle a utilisé la musique auprès d’enfants gravement malades. Elle a aussi travaillé auprès des enfants de l’Aide Sociale à l’Enfance de Paris. C’est au cours de cette riche expérience qu’elle a écrit ces livres. Ils s’adressent à la fois aux enfants et aux adultes travaillant avec eux et répondent à la question :

Que peuvent la psychanalyse et la musique pour ces enfants parfois si blessés ?

Annie Stammler est interviewée par Delphine Provost qui est psychomotricienne auprès d’enfants.

Vous pourrez dans les mois qui viennent retrouver l’une et l’autre : Annie dans une interview  intitulée « A l’écoute des enfants », dédiée plus précisément aux effets de sa psychanalyse dans son travail de psychiatre auprès des enfants et de leurs parents. Et Delphine dans une interview intitulée « Le cheval, le corps et la psychanalyse« , qui lui est consacrée, où elle explique ce que sa psychanalyse a changé dans sa pratique de la thérapie psychomotrice avec le cheval auprès des enfants.

À signaler que la musique à la mandoline qui accompagne la vidéo d’Annie est une création originale de Guillaume Miant

Hervé Guillemain : « L’effet de la psychanalyse sur le travail de l’historien »

Hervé Guillemain est historien, spécialiste de l’histoire des pratiques de santé aux XIXe et XXe siècles.

Ses recherches portent sur l’histoire de la folie et de la psychiatrie. 

Dans cet interview, il explique en quoi la psychanalyse a changé le travail des historiens, et la manière dont lui-même étudie dans les archives des hôpitaux psychiatriques, les dossiers des patients. 

« Ces dossiers de patients sont un reste de l’histoire… et ce reste,  moi j’estime qu’il peut permettre de faire une histoire sociale de la folie, de la psychiatrie, des psychothérapies… » 

Hervé Guillemain est interviewé par Nathalie Lebreton.

Nathalie est infirmière en psychiatrie. Elle explique les effets de sa psychanalyse dans sa vie professionnelle dans  la vidéo qui lui est consacrée, intitulée « Se décentrer de soi-même ».  

Photo de l'interview Hervé et Nathalie
Photo de l’interview Hervé et Nathalie

Anne-Laure « Explorer la langue »

Voici la vidéo d’ Anne-Laureprofesseure de littérature anglaise.

Elle s’intéresse à la langue en tant qu’elle est « étrangère », à la violence du langage, du texte, et aux rapports de la langue et du corps. Dans cette vidéo elle retrace le nouage entre ses recherches, son expérience de la psychanalyse et la rencontre des textes de Lacan.

«  C’était pendant trois ou quatre ans l’objet de mon attention de tous les jours ce dialogue entre une littérature en langue étrangère et la langue de Lacan. »

Montage-photo Interview d’Anne-Laure