Caroline de Diesbach et Guilaine Guilaumé « Du divan à la scène. »

Conversation sur la création

au Mans le 14 décembre 2019 autour de « Nouveau(x) genre(s) », une pièce originale écrite par Caroline de Diesbach, auteure de théâtre, metteure en scène et comédienne.

Cette pièce est inspirée de sa propre psychanalyse. 

Extrait :

Caroline de D.: « l’expérience de la psychanalyse est extraordinaire… car elle dézingue le pathos ». Guilaine G. : « elle dézingue du blabla ! » Élisabeth M. : (…) « Ça coupe aussi le blabla intérieur… la séance arrive et : « Venez ! » »

Cette conversation a été  animée par Guilaine Guilaumé

 membre de l’Ecole de la Cause freudienne

Extrait :

Natacha D-S : « Vous faites de cet analyste, un analyste drôle (…) il y a de l’humour dans votre spectacle. » Caroline de D. : « J’avais envie que ce ne soit pas conventionnel, qu’elle ait son style ! » Guilaine G. : (…) « c’est une fiction. Ce n’est pas votre séance d’analyse qu’on a sur scène, on a votre reconstruction! »

Sous le titre « L’Art au féminin », cette rencontre, faisait suite aux 49è Journées de l’École de la Cause freudienne : « Femmes en psychanalyse » qui s’étaient tenues à Paris en novembre 2019. Natacha Delaunay-Stephant et Élisabeth Marion, membres de l’Association de la Cause freudienne, Val-de-Loire Bretagne au Mans ont organisé cet échange.

Dans la vidéo, les extraits de la pièce « Nouveau(x) Genre(s) » ont été enregistrés au Théâtre Manufacture des Abbesses en 2017-2018. Dans le rôle de l’analysante : Caroline de Diesbach.  Dans celui de la psychanalyste : Isabelle Gomez. Création chants : Marielle Tognazzoni. Création musique : Thierry Epiney. Guitare : Gilles Normand. Création vidéo : Julien Valentini et Vincent Forclaz. Création lumière : Jérôme Hugon. Regard extérieur : Mathilde Braun – Sébastien Ehlinger. Conseiller artistique : Philippe Metz. Décors : Valérie Margot. Chorégraphie : Géraldine Lonfat. Diffusion : Compagnie TECEM – Steven Arvon.

Vous pouvez retrouver Caroline de Diesbach sur ce BLOG dans une vidéo intitulée « l’Autre scène »

Véro Flam « Comment exprimer sa colère quand on est une femme ? »

Véro Flam est éducatrice spécialisée et aussi photographe.

Elle fait essentiellement des auto-portraits. Dans cet interview, elle met en valeur comment sa courte psychanalyse lui a permis « de (se) défaire du regard de l’autre. (…) J‘en suis maintenant détachée alors qu’avant çà m’aurait empêchée. » 

« Ça m’a permis aussi d’accepter ma féminité et de la montrer ».

« Pour moi la psychanalyse ça a été ça des poupées russes, pour arriver à la petite dernière qui est juste moi… ma petite fantaisie »

Lien instagram veroflam

Frédéric Bourlez « Du cri à la voix »

Frédéric Bourlez est responsable thérapeutique à « la Porte Ouverte »

à Blicquy, en Belgique où sont accueillis des adolescents présentant des troubles psychiques graves.

En juillet 2017, à Bruxelles lors du congrès de PIPOL 8 sur « La clinique hors les normes », j’ai entendu Frédéric parler d’un jeune homme à qui la cinéaste Clémence Hébert a consacré un film-documentaire : KEV. Suite à cette présentation, j’ai souhaité l’interviewer.

Dans cette vidéo, il retrace son parcours où la mise en oeuvre de projets artistiques en institution est essentielle.

Voici l’article écrit par Frédéric Bourlez sur son travail : 

20 ans de projets artistiques en institution 

Une émission télévisée a été consacrée au projet de l’institution « La porte ouverte » sous le titre : « Coup de chapeau au projet BÔKAN »

« Les cas qui ont compté pour nous, on ne les oubliera jamais. Ils ont déposé en nous, dans notre pratique quelque chose qui nous a profondément modifié dans notre abord du réel et de l’autre. »

Caroline Weiss de Diesbach « l’Autre scène »

Caroline de Diesbach est comédienne, auteure, metteure en scène

En mars 2018, je suis allée à une soirée Théâtre et Psychanalyse initiée par l’Envers de Paris autour de la représentation de « Nouveau(x) genre(s) »une pièce écrite, mise en scène et interprétée par Caroline. Cette pièce tout à fait originale est inspirée de sa propre psychanalyse. À l’issue de la représentation, Dalila Arpin, AE de l’Ecole de la Cause freudienne, a animé une conversation autour de cette création et a permis à Caroline et moi de nous rencontrer. 

Caroline dit dans la vidéo ci-dessous comment son parcours d’analysante l’a éclairée et orientée dans sa créativité, où son désir d’artiste et de femme se conjuguent.

Danseuse, chanteuse et comédienne depuis l’âge de 17 ans, Caroline a travaillé avec des metteurs en scène de renom. Directrice artistique de la compagnie TECEM depuis 1996, metteuse en scène et auteure, son art et son désir l’ont conduite aussi dans champs social. 

Elle a inventé une manière toute singulière d’ intervenir dans les hôpitaux, accueil de jour et EHPAD. Voici le lien vers : Clown en EHPAD.

Marlène Raymaekers « Mon chemin de créatrice, de peintre »

Marlène RAYMAEKERS est artiste peintre.

« La psychanalyse me permet une souplesse, pas seulement dans la peinture d’ailleurs, mais aussi dans la peinture, une liberté… faire confiance à mon inspiration. »

Dans cette vidéo vous pourrez découvrir ses œuvres magnifiques, de ses premiers dessins à ses tableaux les plus récents dont elle commente au fur et à mesure la conception.

Marlène, invitée le 14 avril dernier à Angers s’est entretenue à la tribune à propos de sa vidéo avec Colette Baillou. Sous ce beau tableau vous trouverez l’introduction de leur conversation :

Homme nu allongé, 2017 de Marlène RAYMAEKERS
Homme nu allongé, 2017 de Marlène RAYMAEKERS

Continuer la lecture de « Marlène Raymaekers « Mon chemin de créatrice, de peintre » »