Effets inattendus de la psychanalyse dans la vie professionnelle

avec Anne Ganivet-Poumellec membre de l’École de la Cause freudienne invitée pour son engagement dans
L’Association Souffrance au Travail- SAT

Samedi 14 avril 2018 de 14h à 18h à l’Auditorium du Musée – Angers
En analyse, le sujet vient traiter de son rapport au monde. À l’occasion, il lui arrive de parler de son travail, scène où se jouent « les ricochets du passé » comme l’indique Mariana Alba de Luna dans une expression qui lui est singulière. L’analyse permet d’éclairer l’opacité de ce qui est en jeu. Le sujet analysant peut alors se décaler, faire un pas de coté et trouver la solution qui lui convient.
Pour rendre compte des effets inattendus de la psychanalyse, Elisabeth Marion a fait le pari d’interroger, au un par un, des sujets ayant fait une analyse, afin qu’ils puissent nous dévoiler plus précisément, ce que cette expérience, en ce qu’elle a d’unique, a produit comme effet dans leur vie professionnelle.
Nombreuses sont les personnes qui ont accepté de dire ce que leur psychanalyse avait changé pour elles. Les titres de ces interviews en témoignent : « La voix libérée », « Transposer la colère », « Mettre de la distance », «Adoucir l’effroi », « Se décentrer de soi-même » pour n’en citer que quelques uns. Ils nous indiquent l’enjeu pour chacun et la résonance vivante d’un allègement sérieux.Le samedi 14 avril, nous vous invitons à venir découvrir la projection de 4 interviews inédites :
Marlène Raymaekers, artiste peintre : « Mon chemin de créatrice, de peintre »
Cécile, professeure de philosophie : « Désir de savoir, désir d’apprendre »
Yves, chercheur : « Mon vrai désir : « Faire de la recherche »
Delphine, psychomotricienne : « Le cheval, le corps et la psychanalyse »
Participeront à la table ronde sur la souffrance au travail :

– Anne Ganivet, psychologue, psychanalyste intervenant dans le cadre de l’Association Souffrance au Travail- SAT
– Elisabeth Marion, réalisatrice des interviews filmées.
– Et des discutants dont Guillaume Miant, Marie-Claude Chauviré-Brosseau et Colette Baillou.

Rencontre organisée par Nathalie Morinière, responsable du pôle Angers de l’ACF-VLB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.